Toulouse université club KARATE : site officiel du club de karaté de TOULOUSE - clubeo

Kihon

La pratique du Kihon en Karaté Shotokai

"Maître Murakami enseignait qu'il fallait exécuter les techniques comme si notre vie en dépendait." (Livre-coffret "Katas de Maître Tetsuji Murakami", livret 1, p.21)

"Le Kihon permet d'étudier, d'intégrer, de perfectionner différentes techniques de base de défense, d'attaque et de déplacement. Il doit y avoir une réelle communication entre le professeur (sensei) qui donne le commandement (gorei), au point que les élèves doivent démarrer les mouvements juste avant le commandement. [...] Quand on entend "ichi", c'est trop tard...". (op. cit. : p.21-22)

Le Kihon consiste en un travail en ligne, que l'on effectue souvent seul. Le Sensei montre une technique que l'élève doit répéter sans relâche, en étant concentré sur lui-même. Il doit apprendre à s'auto-corriger (position des bras, des jambes, des pieds...) et à chercher à reproduire le geste "parfait". Il s'agit d'un travail personnel. Il faut savoir être à l'écoute de son corps (énergie, contraction, relâchement...), de ses sensations pour se perfectionner et ne rien laisser au hasard. Pour progresser, il faut traquer le moindre détail et imaginer que l'on a un partenaire en face de soi.

La pratique du Kihon permet aux débutants d'apprendre les techniques de bases (une seule technique ou des enchaînements). Pour les pratiquants avancés, elle permet de se perfectionner, d'améliorer les techniques (maîtrise du geste, fluidité, intensité, vitesse...).

L'objectif étant d'atteindre l'exécution d'une technique de façon naturelle, sans contraction, avec souplesse (du corps et de l'esprit).

Pour aller plus loin : http://www.mushinkai.net/pages/french/InformationsPratiquesFrenchSite/KihonFrench.htm

Texte : C.V.